• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 12 novembre 2010
( 12 novembre, 2010 )

Phénix

216439v6hr82eqjqt664x75d56nvugxtiaolphenixh211655l.jpg


Tel un phénix, tu dégages une aura de bonheur,
Où que tu sois, quoi que tu fasses, tu es présent en moi,
Lorsque tu déploies tes ailes et m’éclaire de tes couleurs,
J’éprouve une joie sans pareil quand je te vois.
Tel un soleil, tu brûles tout autour de toi,
Rien ne te résiste, la glace devient vapeur,
Tes yeux étincelant me laisse sans voix,
Je me laisse doucement envahir par ta chaleur.

Tel une musique, tu es les battements de mon coeur,
Je me laisser bercer par tes bras, si doux, si fort à la fois,
Tes notes montent en force et retombent en douceur,
Ton rythme devient le mien, tu prends possession de moi.

Tel un homme, ta puissance bouscule toutes les lois,
Ton charme subtil et irrésistible ne me fait pas peur,
On se demande comment la nature a put créer une seule fois,
La perfection même et ainsi ma plus belle faveur.
-         Kristell Balland

( 12 novembre, 2010 )

LES MOTS EN POINTILLÉS

 

 

 LES MOTS EN POINTILLÉS 36996

Le temps se suspend
Aux crochets de l’amour

Le vent vient de tomber
Sur ton corps assoupi

Le soleil se fait tendre
Et ma main se rapproche

Ton corps se ranime
D’une tendresse rebelle

Les persiennes de tes cils
Doucement me font signe

Le temps se suspend
Aux crochets de l’amour

Nos vies sont opalines
Loin du marbre de la cité

Et voici l’ombre mouvante
De la déraison
Qui s’installe
Devant nos murmures

Ton souffle joue sur ma peau
Un zeste de survie
Pour calmer
Mon errance

Nos doigts s’enchevêtrent
Près du tam-tam intime
De nos cœurs
Enlacés

Nos vies sont opalines
Loin du marbre de la cité…

   Chantsongs

à Marie-Véronique H.

|