• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 novembre 2010
( 19 novembre, 2010 )

♥ S’enfermer dans sa bulle pour rêver … ♥

Hebergement gratuit d image et photo  

« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire,
commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et,
allez d’un trait jusqu’au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager! »
  Walt Disney
  
  
( 19 novembre, 2010 )

Pour la vie!

 Pour la vie! dans la vie reseausocialreseauxsociaux

 

 

On est ensemble , à chaque instant
Et si l’on semble, si différents
Il n’y a rien, qui nous retient
Nous avons tous nos rêves en commun !

Pour la vie et pour que rien ne nous separe, nous ecrivons notre histoire
Pour la vie parce que rien ne nous appartient nous avancons vers demain
Pour la vie a la croisée de nos chemins comme les cinq doigts de la
main 
Pour la vie en ne demandant qu’a y croire nous avancons vers la gloire
Pour le
meilleur et pour le pire 

Ce que l’on sait
Ce que l’on est
De vrais serments
En faux semblant
Ce qu’on devient
N’est pas si loin
Mais nous avons nos rêves en commun

Pour la vie et pour que rien ne nous separe nous ecrivons notre histoire
Pour la vie parce que rien ne nous appartient nous avancons vers demain
Pour la vie a la croisée de nos chemins comme les cinq doigts de la main
Pour la vie en ne demandant qu’a y croire nous avancons vers la gloire
Pour le meilleure et pour le pire

Si de quelques notes
De quelques mots
Nous laissions ce
monde un peu plus beau

Pour la vie et pour que rien ne nous separe nous ecrivons notre histoire
Pour la vie parce que rien ne nous appartient nous avançons vers demain

Pour la vie et pour que rien ne nous separe nous ecrivons notre histoire
Pour la vie parce que rien ne nous appartient nous avancons vers demain
Pour le meilleure et pour le pire

Pour le meilleur…

   St Exupéry

 

( 19 novembre, 2010 )

Coucher de mer

Coucher de mer dans la vie voile-couchers-de-soleil-pointe-noire-republique-democratique-du-congo-3395654560-588575

 

La mer clapote
Tendrement
Dans les bras du golfe,
Au couchant.
Elle frémit, murmure, ondule,
Jusqu’à l’extase,
Et puis bascule,
Toute rosie,
Le cœur battant,
Et les voiliers qui s’en reviennent
Lèchent sans fin
Ses seins brillants

     Blanc

|