• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010
( 27 novembre, 2010 )

UN JOUR ?….

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 Peut-être qu’un jour, dans cinq, dix, ou quinze ans
Au milieu d’une mer ou sur une montagne
Là on se reverra, que s’arrête le temps
Que j’entende ta voix, doux son de la campagne

Observer ton sourire, contempler tes yeux bleus
Sont deux trop grandes choses pour une trop courte vie
Saisir des yeux ta bouche, tes mains, et tes cheveux
Joyaux d’une beauté qui t’habite et te suis

Alors en ce moment dans les cieux je serai
Mais peut-être qu’avant le courage j’aurai
De te dire un secret aujourd’hui dévoilé
C’est le nom d’une fille, que j’aime à la folie
Mais je ne peux guérir de cette maladie
Et ce nom, magnifique, c’est le tien ma jolie

- Brieuc Gailly

( 27 novembre, 2010 )

La ronde sous la cloche

La ronde sous la cloche magicien2 

Douze magiciens dansaient une ronde sous la grosse cloche
de Saint-Jean. Ils évoquèrent l’orage l’un après l’autre,
et du fond de mon lit je comptai avec épouvante douze
voix qui traversèrent processionnellement les ténèbres.

Aussitôt la lune courut se cacher derrière les nuées,
et une pluie mêlée d’éclairs et de tourbillons fouetta
ma fenêtre, tandis que les girouettes criaient comme des
grues en sentinelle sur qui crève l’averse dans les bois.

La chanterelle de mon luth, appendu à la cloison, éclata ;
mon chardonneret battit de l’aile dans sa cage ; quelque
esprit curieux tourna un feuillet du Roman-de-la-Rose qui
dormait sur mon pupitre.
 Mais soudain gronda la foudre au haut de Saint-Jean. Les
enchanteurs s’évanouirent frappés à mort, et je vis de
loin leurs livres de magie brûler comme une torche dans
le noir clocher.
 

Cette effrayante lueur peignait des rouges flammes du
purgatoire et de l’enfer les murailles de la gothique
église, et prolongeait sur les maisons voisines l’ombre
de la statue gigantesque de Saint-Jean.

 

Les girouettes se rouillèrent ; la lune fondit les nuées
gris de perle ; la pluie ne tomba plus que goutte à goutte
des bords du toit, et la brise, ouvrant ma fenêtre mal
close, jeta sur mon oreiller les fleurs de mon jasmin
secoué par l’orage.

Aloysius BERTRAND

 

( 26 novembre, 2010 )

La Phrase d’Amour du Jour

 La Phrase d'Amour du Jour dans la vie coeur-blesse

La Vie est une blessure et le Temps est Le Pansement qui soulage Cette Plaie !!

 Chaque Cicatrice que L’On Porte en Nous ne doit Jamais Etre Un Problème…

Mais au contraire, La Solution qui nous Fait Avancer,

comme Une Force Indellibile que l’On Regarde Avec Attention,

à chaque fois que  l’on veut avancer avec précaution…

 car…

 On n’ira Jamais plus Bas que Bas…

On Ne Peut que Monter!

( 26 novembre, 2010 )

Vouloir!

emoticoneNous voulons tout.

 En fait si nous nous observons quotidiennement nous ne verrons q’une seule chose : l’agitation de notre esprit, c’est à dire notre agitation. Le calme n’est pas une question de pensées ou de non-pensées. L’eau reste l’eau avec des poissons ou sans poissons dedans. Le calme derrière, derrière est comme l’espace devant, sans condition.

( 26 novembre, 2010 )

Je t’ai cherché…

 Je t'ai cherché... desir

Je t’ai cherché
Sans te trouver.
Je t’ai cherché
Toute ma vie
Et aujourd’hui
A mon chevet
Tu es venu
Pour m’emporter.
Que dire de plus
Sinon défendre
Mon corps , mon âme
Que tu veux prendre
Avec sa flamme.
Mais mon désir
De te chercher
S’est épuisé.
Mes larmes, mes rires
Vont à jamais
Rendre hommage
A ces hommes sages
De mon passé…

12345...17
« Page Précédente  Page Suivante »
|