( 12 septembre, 2011 )

Bonne semaine à tous!

création/animation d'Alice : bonne semaine

 

 Le temps des vendanges….

c'est le temps des vendanges

 

Avec la fin de l’été vient le temps des vendanges : c’est l’époque où l’on récolte le raisin parvenu à maturité afin de produire du vin.

Les dates de vendanges en France varient suivant les régions et s’étalent entre septembre et octobre, plus rarement en août comme ce fut le cas lors de la canicule de 2003 ou cette année à cause de la sécheresse. Notons qu’elles auront probablement lieu à l’avenir de plus en plus tôt en raison du réchauffement climatique. Le choix de la date est stratégique pour le viticulteur car il va déterminer la qualité de son vin. Il faut examiner si les cépages sont arrivés à maturité, si l’équilibre entre sucre et acidité est atteint et s’il correspond au type de vin qui doit être produit. Bien que les hommes vendangent depuis l’Antiquité, ils n’ont pas toujours su déterminer avec certitude le moment idéal de la récolte. Longtemps, ils se sont contentés de goûter le raisin et d’attendre 100 jours après la floraison pour commencer les vendanges. Aujourd’hui, ils ont la possibilité d’analyser chimiquement les sucres et les acides.Les techniques

Bonne semaine à tous! dans un mois , une saison 400_F_31688186_IgkpVlV18eLWiWZHBxB7TgNC6nX5u1M2

- les récoltes manuelles : elles sont encore de mise pour les vins qui nécessitent une sélection des grappes. C’est le cas par exemple du Champagne. Cette technique traditionnelle nécessite une main d’œuvre importante et le recours à des saisonniers. Une fois cueilli, le raisin doit être transporté le plus vite possible dans les caves de vinification pour éviter toute fermentation ou macération. C’est la raison pour laquelle il existe une chaîne de travail où chacun occupe une fonction bien précise : il y a ceux qui coupent le raisin, ceux qui le portent, ceux qui le transportent jusqu’à la cave et le chef d’équipe.- les récoltes mécaniques : elles concernent la majorité du vignoble français. Les machines secouent les ceps pour faire tomber le raisin qui est ensuite souvent transporté sur tapis roulant et nettoyé par aspiration d’air. Cette technique a permis de faire des gains de productivité sans altérer trop la qualité mais elle présente un inconvénient majeur : l’impossibilité de faire le tri. Par ailleurs, les risques de fermentation et de macération du raisin sont encore plus grands et imposent une grande rapidité d’exécution.Moment de dur labeur et de stress intense pour le viticulteur,

les vendanges sont également l’occasion lorsqu’elles s’achèvent d’organiser des fêtes. Il existe même un concours de Miss Fête des vendanges en Suisse à Neuchâtel. Le travail et la fête des vendanges sont d’ailleurs un thème récurrent de la peinture et de la littérature depuis le Moyen-âge. Nombreux sont les écrivains qui ont consacré des vers aux vendanges, à l’image de Lamartine qui publie dans son ouvrage Les Recueillements poétiques le poème La vigne et la maison dont voici un extrait : » Écoute le cri des vendanges
Qui monte du pressoir voisin ;
Vois les sentiers rocheux des granges
Rougis par le sang du raisin.  »

 9782884454902FS dans un mois , une saison
Selon Michel Prat, maître de conférences de Littérature comparée à l’Université de Bordeaux 3,  » les vendanges ont toujours été perçues, indissolublement, comme travail et fête. (..)La fête, inspirée de celles de l’Antiquité, que caractérise une sensualité plus ou moins débridée, domine chez les poètes d’avant la Révolution «  (cf La vigne et le vin dans la littérature moderne et contemporaine).
Les vendanges ont aussi longtemps représenté un moment primordial de l’année lorsque la société était encore en majorité rurale. Durant la révolution, les vendanges inspirent ainsi un nouveau nom du calendrier : celui de Vendémiaire pour les mois de septembre et d’octobre.

Amélie Charnay

Pas de commentaires à “ Bonne semaine à tous! ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|