( 18 mars, 2010 )

La solitude

uj3dio28.gif

La Solitude a deux visages, l’ami et l’ennemi !

  »La solitude est une arme dont le canon est pointé vers celui qui la tient. »

 Michaël Veuillet

( 17 mars, 2010 )

QUATRAINS

mbbb3c6708f0d4860a7124cd5eae8039e.jpg

O coeur, puisque en ce Monde, au fond tout est chimère,
Pourquoi tant de soucis devant ce long calvaire?
Obéis au Destin et supporte le mal,
Car la plume ne peut revenir en arrière.

Quand l’arbre de ma vie, écroulé dans l’abîme,
Sera rongé, pourri, du pied jusqu’à la cime,
Lors, si de ma poussière on fait jamais un pot,
Qu’on l’emplisse de vin, afin qu’il se ranime!

Buvant dans une coupe énorme, sans pareille,
Je me croirai très riche en vidant la bouteille,
Alors, répudiant la Raison et la Foi,
J’épouserai la fille exquise de la treille!

  C’est une coupe d’art. La Raison tour à tour

 L’admire et sur son front met cent baisers d’amour.

Mais le Temps, fol potier, prend cette coupe fine
Qu’il a faite, et s’amuse à la détruire un jour.

Bois du vin : il soustrait le coeur à bien des peines,
Comme aux soixante-douze ordres, avec leurs haines?
Allons, ne t’abstient pas d’un élixir pareil
Dont tant soit peu guérit les maux par centaines.

 

 Amuse-toi! D’avance on régla ton destin
En marquant pour tes voeux un mépris souverain.
Vis donc joyeux! Hier, sans que tu le demandes,
On a déjà fixé tes actes de demain.

 

Faites-moi dans du vin l’ablution dernière;
Sur mon corps, en buvant, récitez la prière.
Venez donc, chers amis, au Jour du Jugement,
Au seuil de la taverne, y chercher ma poussière…

 Omar Khayyâm 18 mai 1048 – 4 décembre 1131

( 10 mars, 2010 )

La Solitude a deux visages, l’ami et l’ennemi !

ls3yrt6x.gif

 « La plus grande souffrance est de se sentir seul,

 sans amour, abandonné de tous. »

 Mère Teresa

( 9 mars, 2010 )

La vie c’est quoi ????…

0124.gifLa vie est comme ces fruits dont le goût est sucré, puis soudainement amer
Elle n’est ni noir, ni blanche, non elle est beaucoup plus complexe que cela
C’est un remarquable mélange de douces saveurs
A d’autres, fortement épicés.
Un métissage entre le bien et le mal, entre l’agréable et le détestable
Entre l’acceptable et l’inacceptable, entre le vrai et le faux
Entre l’illusion et la réalité,
Entre l’espoir et la crainte…

( 8 mars, 2010 )

Désappointement

2093311916596001361487786652305460255231297s.jpg

Le bon, ou plutôt le mauvais bibliomane
Est rentré d’une humeur massacrante aujourd’hui ;
Pourtant dans la suspension la lampe a lui,
Autour de l’abat-jour dont son reflet émane,
Sur un dîner servi comme il n’est que chez lui ;
Mais sur des tons d’Abner et des airs d’Orosmane
Il proclame qu’il n’a besoin que de tisane
Et mange comme quatre, en train contre l’ennui !
Serait-ce qu’il serait le jouet d’une chance
Adverse ; qu’à la Bourse aux bouquins, il perdit,
Faute de rente ou d’achat bien vus, son crédit ?
Non, il est furieux, plein de voeux de vengeance,
Parce que, dans tel livre, il n’a su retrouver
Les titres au porteur dont, hier, il put prouver.

                  Paul Verlaine

1...2122232425
« Page Précédente  Page Suivante »
|