( 31 décembre, 2013 )

2014 !!

      jpg_Bonne_annee1

 

Que vous souhaiter à tous pour 2014?

Une année merveilleuse, riche de bonheur, de santé, de joies,
de partages magnifiques, et beaucoup de tout ce que vous désirez!

Très très bonne Année 2014 à tous!

( 22 décembre, 2011 )

Bonnes fêtes de fin d’Année à vous tous!

Bonnes fêtes de fin d'Année à vous tous! dans un petit plus! joyeuses-fetes-de-fin-d-annee

( 21 novembre, 2011 )

Je sais qu’elle est connue, mais je vous l’envoie quand même…

 

Un petit  » Po aime » pour mes copines à lire absolument
 

untitled111512.gif

    
Un petit  » Po aime »

                   

> > >  ça c’est ben vrrrrai  !!!joli poème…à vous toutes, les mignonnes de plus de 50 ans et… à toutes les autres afin qu’ elles aient le temps de l’ apprendre avant l’ âge fatidique… LOL     

> > > 

   

> > > A vous toutes, les plus de 50 ans…  untitled222123.gif

> >>
> > > > > > > > > Mignonne, allons voir si l’arthrose
> > > > > > > > >   Qui ce matin, tant m’ankilose
> > > > > > > > >  Depuis qu’a sonné mon réveil
> > > > > > > > >  Pour clore une nuit de sommeil
> > > > > > > > >
> > > > > > > > >  Aura perdu de sa vigueur
> > > > > > > > >  Après un footing d’un quart d’heure.
> > > > > > > > > Las ! Voyez comme sont les choses,
> > > > > > > > >   Il faudrait que je me repose.
> > > > > > > > >
> > > > > > > > >  Mes maux, loin de se calmer
> > > > > > > > >   Las, las, ne cessent d’empirer
> > > > > > > > > .Ô vraiment, marâtre nature
> > > > > > > > > Avec l’âge la douleur perdure !
> > > > > > > > >
> > > > > > > > >
> > > > > > > > >   Donc, si vous m’en croyez, mignonne,
> > > > > > > > >  Tandis que votre âge fleuronne
> > > > > > > > >  En sa plus verte nouveauté
> > > > > > > > >  Avant que ne ternisse votre beauté,
> > > > > > > > > Pour assouvir toutes envies
> > > > > > > > >
> > > > > > > > >
> > > > > > > > > Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie !
 
> > > > > > > > > > > > 
> > > > > > > > > > > > 

> > > > > > > > > > > >    
> > > > > > > > > > > >

untitled333334.gif

( 21 novembre, 2011 )

Bientôt l’hiver….

Mieux résister aux maladies de l’hiver

  On organise la défense !

Bientôt l'hiver.... dans un petit plus! phytotherapie

Comme chaque année, la grippe, l’angine, la sinusite, l’otite et la bien connue rhinopharyngite risquent de nous affecter durant la mauvaise saison ! Les stratégies de défense de notre corps sont bien rodées et dans le cas le plus fréquent la guérison intervient avec du repos et un peu de temps. Cependant il existe des façons efficaces d’aider notre organisme à mieux se défendre. Un corps bien armé a de meilleures chances d’échapper aux maladies, mais aussi, en cas de contamination, de guérir plus vite en évitant les complications.

Prudence…

Rappelons, avant d’entrer dans le vif du sujet, qu’en cas de fièvre ou de symptômes qui persistent au delà d’une semaine, il faut consulter son médecin. Souvenons-nous également que la première arme efficace à notre disposition contre la grippe reste le vaccin. Enfin soyons particulièrement prudents lorsqu’il s’agit de soigner les jeunes enfants.

Méthodes douces pour guérison rapide

Voici un tour d’horizon de ce qu’il est possible de faire pour préparer son organisme à mieux se défendre.

La vitamine C

pomme_medecin dans un petit plus!

La consommation de fruits riches en vitamine C va renforcer notre organisme et l’aider à lutter contre les infections. Dès les premiers froids, consommez deux oranges ou un kiwi par jour, pour couvrir vos besoins en vitamine C. Côté légumes, pensez au persil, à l’oseille, aux brocolis et au poivron. Privilégiez les apports naturels en préférant les fruits et légumes plutôt que les apports artificiels des compléments alimentaires. Indépendamment de la période hivernale où l’on a souvent le réflexe d’augmenter sa consommation d’agrumes, le fait d’inclure tout au long de l’année les fruits et légumes dans son alimentation joue un rôle certain dans le bon fonctionnement du système immunitaire. Comme le dit le dicton, « Une pomme par jour éloigne le médecin » !

L’extrait de pépins de pamplemousse

Avec l’extrait de pépins de pamplemousse, vous combinez les bienfaits de la vitamine C dont il est riche et les propriétés des bioflavonoides, des antioxydants. On considère l’extrait de pépins de pamplemousse comme un antibiotique naturel, et il peut être pris en prévention lors des changements de saison mais aussi pour se soigner en cas de rhume ou de problèmes intestinaux.

Les probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes capables de booster la réponse immunitaire de l’organisme. Ils renforcent la flore intestinale qui joue un rôle actif pour contrer le développement de colonies de bactéries pathogènes. Ils occupent le terrain, rendant ainsi la vie plus dure aux mauvaises bactéries ! Les probiotiques sont disponibles en pharmacie, à prendre en cure.

Les produits de la ruche

miel

Les produits de la ruche ont également la réputation de renforcer le système immunitaire : le miel, la gelée royale et la propolis. Le miel s’utilisera pour sucrer les tisanes lors des épisodes de rhume. La gelée royale est surtout employée en cure préventive. Quant à la propolis, son efficacité pour soigner les maux de gorge et les rhumes est redoutable. La propolis est une résine végétale fabriquée par les abeilles et dont elles se servent, par exemple, pour isoler un élément intrus qu’elles ne peuvent sortir de la ruche. C’est ainsi qu’elles se protègent de tout risque infectieux ! On la trouve en pharmacie ou auprès des apiculteurs sous la forme d’une teinture-mère ou à l’état brut. Produit quasi magique, la propolis ne se contente pas d’être antifongique, antiseptique et antibiotique. Elle est également anti-inflammatoire. Toutes ces qualités vous feront oublier son goût peu agréable !

Les plantes qui soignent

Certaines plantes sont particulièrement indiquées dans le cas des affections respiratoires, comme le thym. L’huile essentielle contenue dans le thym, le thymol, est bactéricide, ce qui explique que le thym soit souverain contre la toux, et toutes les maladies du système respiratoire en général. Il peut se consommer quotidiennement sous forme d’une infusion additionnée de miel, en remplacement du café ou du thé au petit déjeuner ou au goûter.

lavande2

La lavande également se révèle une alliée de choix par ses propriétés antiseptiques. La tisane de lavande additionnée de miel est conseillée en cas de bronchite, de toux. Pour plus d’informations sur les plantes médicinales, consultez également notre article « la santé par les plantes ».

Pour stimuler les défenses immunitaires dès l’apparition de symptômes ou lors de situations à risques (par exemple si l’entourage est contaminé) pensez également à l’Echinacée, une plante médicinale que vous connaissez peut-être en tant que fleur ornementale sous le nom de Rudbeckia. Vous la trouverez en pharmacie sous forme d’extraits, de capsules.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles de niaouli et d’eucalyptus peuvent s’avérer très utiles pour améliorer la respiration en cas de nez bouché. Attention cependant, leur usage n’est pas sans danger. La prudence s’impose dans leur emploi, surtout avec les enfants. Demandez conseil à votre pharmacien qui vous proposera les formules les mieux adaptées à votre cas. On peut utiliser les huiles essentielles dans des diffuseurs, ou diluées dans une huile de massage, en friction. Vous pouvez également verser quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus dans une coupelle remplie d’eau et posée sur un radiateur.

Une bonne hygiène de vie, c’est essentiel !

La meilleure prévention contre les maladies hivernales, c’est une bonne hygiène de vie. Dormez suffisamment, faites du sport, ne malmenez pas votre organisme par la consommation excessive d’alcool ou de tabac et mangez de façon saine et diététique. Pensez à vérifier également que l’atmosphère de votre intérieur n’est pas trop sèche depuis la mise en route du chauffage. Aérez régulièrement la maison car un air confiné contient plus de microbes. Enfin, profitez de vos moments de loisirs pour aller respirer un air sain, comme celui de la forêt par exemple. Ce sont des moyens simples mais efficaces de donner à votre organisme tous les moyens de lutter contre les virus et bactéries !

( 11 novembre, 2011 )

Le 11 novembre au service du souvenir (1918-1939)

Le 11 novembre au service de la mémoire (de 1945 à nos jours)

Le 11 novembre au service du souvenir (1918-1939) dans un petit plus! 11novembre

L’Armistice est signé à Rethondes, en forêt de Compiègne, le 11 novembre 1918.
Au front alternent des scènes d’émotion, de joie et de fraternisation à l’annonce du cessez-le-feu. La liesse déferle sur la France, tandis que retentissent les coups de canon que Georges
Clemenceau a ordonné de tirer.Au Palais Bourbon, à 16 heures, Clemenceau lit les conditions d’armistice, salue l’Alsace et la Lorraine et rend hommage à la Nation.
Ce « jour de bonheur » ne peut faire oublier à l’ancien combattant, revenu à la vie civile, l’expérience tragique et le message dont il est porteur. Il importe en effet que le courage et les sacrifices des soldats durant ces quatre années de guerre restent dans chaque mémoire.
Ce sont les anciens combattants qui vont imposer peu à peu le 11 novembre comme une fête nationale.

Le 11 novembre 1920 : le premier hommage au Soldat inconnu

tombeau-du-soldat-inconnu-arc-de-triomphe-thumb6453404 dans un petit plus!

L’année 1920 est une date importante pour la Troisième République, qui fête son cinquantenaire.
Le 11 novembre de cette année-là, la République rend pour la première fois un hommage à un soldat inconnu mort pendant la Grande Guerre, représentant anonyme de la foule héroïque des « Poilus », symbole de ses frères de combat.Evoquée en 1916, l’idée d’honorer un soldat inconnu fut adoptée en 1918. Le 12 novembre 1919, on décida du Panthéon comme lieu de sépulture. Mais en 1920, une campagne menée par des écrivains est à l’origine du choix définitif de l’Arc de Triomphe.

Le Parlement vote alors à l’unanimité la loi suivante :
« Article 1er : les honneurs du Panthéon seront rendus aux restes d’un des soldats non identifiés morts au Champ d’Honneur au cours de la guerre 1914-1918. La translation des restes de ce soldat sera faite solennellement le 11 novembre 1920.
Article 2 : le même jour, les restes du Soldat inconnu seront inhumés sous l’Arc de Triomphe ».
Les députés adoptent le texte le 8 novembre, le Sénat le 9. Le 10 novembre, le soldat Auguste Thin désigne à Verdun le Soldat inconnu. Le cercueil arrive à Paris et rejoint, pour la cérémonie du 11 novembre, la châsse renfermant le coeur de
Gambetta qui doit être transférée dans la crypte du Panthéon.
Une foule immense accompagne le cortège au Panthéon puis à l’Arc de Triomphe. Provisoirement, le cercueil est déposé dans une chapelle ardente au premier étage du monument et accessible à tous.

Le 11 novembre, jour de commémoration de l’armistice de 1918, est progressivement devenu l’occasion de questionner et donner à comprendre l’histoire.
Désormais, ce jour de mémoire permet d’évoquer régulièrement un épisode particulier de la Grande Guerre, éventuellement associé, en fonction des anniversaires, à une thématique plus large : en 1989, la Grande Guerre et la mémoire de la Révolution française ; en 1992, les troupes coloniales dans la Première Guerre mondiale ; en 1998, la contribution des Alliés à la Première Guerre mondiale ; en 2003, le 85e anniversaire de l’Armistice de 1918 et le 80e anniversaire du premier allumage de la Flamme du souvenir par André Maginot ; en 2004, le début de la guerre et la victoire de la Marne ; en 2006, Verdun.

Cette cérémonie garde aujourd’hui tout son sens car elle est l’occasion de rendre hommage aux combattants pour que ne sombrent pas dans l’oubli les sacrifices et les souffrances de toute une génération. Il importe à cette occasion de faire de la jeunesse l’héritière des valeurs qu’ils ont défendues.

12345...73
Page Suivante »
|